La nouvelle réglementation de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) portant sur les museaux des monoplaces  à fait de multiples mécontents, notamment  les fans de la Formule 1 qui l’ont d’ailleurs violemment critiquée (colère qui a été prédite par les pilotes et les chefs d’équipes). Précédemment à cette décision, plusieurs études ont été faites sur la structure des museaux et, aux termes de ces dernières, il a été exigé d’abaisser l’extrémité des nez des monoplaces de plusieurs centimètres. Dorénavant, les futures monoplaces de Formule 1 se verront ajuster pour 2015, selon les critères imposés par le règlement technique. La surface minimum des museaux sera augmentée et les équipes devraient désormais respecter une symétrie bien précise.

Formule 1

Les faiseurs de règles ne sauraient devenir des esthéticiens, à moins que, s’intéresser à la beauté des véhicules ait un lien étroit avec la sécurité des pilotes, a affirmé Charlie Whiting, Délégué Technique de la FIA, qui ne lésine pas sur ses mots.  » Nous allons devoir vivre avec ces nez pour 2014. Ce qui nous préoccupe, c’est de savoir si les nouvelles règles remplissent l’objectif recherché » … »Nous avons agi de bonne foi ». La reconsidération de l’abaissement de la hauteur légale de l’aileron n’a pas été faite au hasard (il doit être beaucoup plus près du sol). En effet, certains designs plongeants et trop pointus ont suscité l’inquiétude des dirigeants de la FIA. Pour réduire les écarts trop osés de certains concepteurs pendant les compétitions, elle a exigé aux différentes équipes de lui fournir des informations détaillées sur la structure de chacun de leurs museaux. Le but est d’éviter des défaillances dues à la résistance desdits museaux en cas d’accidents graves ou non. Ces cas s’ils se présentent, les véhicules concernés se verront exiger un renforcement.

La sécurité des automobilistes en cas d’accident est l’une des principales raisons du changement de la réglementation technique. Selon Paddy Lowe Directeur Exécutif Technique de l’écurie Mercedes et  qui d’ailleurs soutient la décision prise par la FIA, les nez abaissés réduiraient la gravité des collisions entre deux F1. Les nouveaux nez abaissés offriraient une protection plus rassurante aux automobilistes. Car dans le viseur, les museaux trop pointus dont les surfaces sont généralement très réduites peuvent générer des accidents graves, surtout par l’arrière, pouvant faire s’envoler une voiture à des hauteurs considérablement élevées. Ceci a été le cas de Mark Webber à Valence en 2010.

Cependant Adrian Newey, le Directeur Technique de Red Bull trouve la décision de la FIA illogique car selon lui, ce serait encore plus dangereux pour les pilotes. Il affirme d’ailleurs son inquiétude. Avec cette nouvelle donne, « si vous frappez l’arrière d’une voiture, votre voiture pourrait glisser en-dessous et vous vous retrouverez avec la structure arrière de l’autre voiture dans le visage ». Il prend pour exemple le cas de Schumacher, (lorsqu’il a été frappé par Liuzzi à Abou Dabi en 2010; « Vous vous demandez si le résultat aurait été pire avec un museau abaissé. J’imagine que dans des scénarios de ce genre, comme toujours, cela pourrait être bénéfique et parfois pire ».

En dépit des mécontentements, les tests de collision exigés par la FIA ont été réussi par tous, ce qui a valu aux voitures l’autorisation de rouler lors des essais hivernaux de Jerez la semaine dernière.

FORMULE 1 : NEWS ET DIRECT, VOUS TROUVEZ TOUT CE QUI VOUS INTERESSE EN VOUS ABONNANT A NOTRE SITE

Tags : Formule 1Formule 1 news

Lors des premiers essais officiels à Jerez en Andalousie, la merveilleuse voiture de course de marque Lotus E22 n’avait pas pu être de la partie, parce qu’il fallait résoudre quelques derniers réglages techniques et mécaniques. Elle a finalement pu faire sa première apparition lors des essais privés organisés par l’écurie Renault. A cet effet, le pilote numéro 1 de ladite écurie a pu se familiariser avec son nouveau bolide. Il était accompagné de la nouvelle recrue de l’équipe, Pastor Maldonado. Après ce test, les impressions des pilotes sont bonnes, présageant un avenir radieux à l’équipe Renault pour la saison 2014 de F1.

Grand Prix F1 Australie

Il faut dire que la Lotus E22 ne marque pas un retard sur sa sortie. L’écurie a profité de l’autorisation de la FIA pour effectuer samedi et dimanche dernier, de nombreux kilomètres sur le circuit espagnol. Romain Grosjean, après avoir testé la voiture pendant ces deux jours, pense qu’à la journée du samedi, il a pu sortir tôt, donc il ne pouvait pas en dire plus. Mais pour la journée du dimanche du Grand Prix de F1 d’Australie, tout s’est bien passé. Pour preuve, il a réussi à parcourir 100 kilomètres avant 16 h. Il a affirmé avec beaucoup de satisfaction que la voiture n’a aucun problème puisqu’elle obéit à toutes les conditions de course pour toutes compétitions. D’ailleurs, la maison Renault a pu apporter des améliorations sur les soucis mécaniques de la saison précédente, a expliqué Romain Grosjean. D’après le directeur des opérations de pistes Alan Permane, le nouveau bloc moteur de Renault et le châssis sont performants et tout est fin prêt pour la compétition.

Le coéquipier de Romain Grosjean, Pastor Maldonado s’est vite adapté à la nouvelle merveille. Le dessin et la qualité de construction de la voiture sont un nouveau progrès sur les bases de la E21 qu’ils ont réussi en 2013. Après cette première sortie qui rassure, Romain Grosjean a promis participer à la prochaine étape de test d’avant saison prévu à Bahreïn, pour voir si la voiture est réellement prête afin de bien débuter la nouvelle saison de formule 1. Le directeur des opérations de piste affirme qu’ils ont un programme complet à réaliser et pense t-il, le nouveau package donne des bons résultats.

Toutes ces bonnes nouvelles permettent à Lotus de se concentrer à nouveau sur l’aspect sportif et d’oublier la démission de l’ancien directeur de l’écurie Eric Boullier, nouvelle qui a surpris plus d’un au sein de l’équipe. Pour palier à cette perte, l’écurie d’Enstone a recruté Olivier Quesnel, qui est l’ancien patron de Citroën Racing et Peugeot Sport. Un choix sur lequel Romain Grosjean ne s’est pas trop étendu, même si les deux personnes ont déjà eu à faire une seule rencontre en 2010. Le grand pilote pense qu’il ne connait pas de fond en comble l’autre recrue, mais il demande qu’on lui donne du temps et la latitude de prouver sa compétence sur le terrain. Il ajoute que le moment n’est pas encore venu de faire un commentaire. Alors il faut donner au nouveau directeur un environnement pur et lui laisser saisir sa chance.

POUR VOIR LE GRAND PRIX DE F 1 D’AUSTRALIE, INSCRIVEZ-VOUS ICI DES MAINTENANT !

Les essais hivernaux de Jerez en Espagne se sont déroulés du mardi 28 janvier au vendredi 31 janvier 2014. Ces essais sont organisés en prélude au lancement de la nouvelle saison 2014 du championnat du monde de formule 1. Les équipes achèvent ainsi les préparatifs de cette saison, qui est une première avec des moteurs V6 Turbo, des ERS et de nombreuses autres nouveautés côté mécanique. Côté pilotes, nous avons en piste l’écurie Ferrari avec son célèbre pilote Alonso, l’écurie McLaren avec Magnussen, les écuries Force India, Toro Rosso, Red Bull, Sauber, Mercedes, Williams dont le pilote phare est Philippe Massa, sans oublier les écuries Marussia et Caterham qui a pour pilote le japonais Kobayashi.

Résultats formule 1

Les essais qui ont eu lieu de 9h du matin à 17h de l’après midi, ont été riches en surprises. A titre d’exemple, le grand pilote de l’équipe Ferrari, Fernando Alonso Diaz, a signé le vendredi 31 janvier 2014 sur une piste humide, le meilleur temps provisoire des essais de préparation de la saison. Il faut dire qu’il ne s’agit pas du premier pilote de Ferrari à hisser la nouvelle F14T au sommet des feuilles de chronométrage, puisque Kimi Raikkönen avait terminé en tête la journée du mardi. Mais peu de monoplaces avaient roulé mardi, contrairement à vendredi où le temps passé sur la piste a été beaucoup plus significatif, notamment du côté de Mercedes. Il a quand même signé en une minute et 35 secondes, le meilleur temps de la matinée de cette quatrième et ultime journée d’essais d’avant saison. Le brillant Nico Rosberg, dans la nouvelle W05, a bouclé 91 tours vendredi 31 janvier matin, dont une simulation du grand prix, avant de repasser le relais à Lewis Hamilton.

Dans le camp Renault, la soupe à la grimace a continué puisque le successeur de Mark Webber chez les Red Bull, Daniel Ricciardo qui a pris le relais de Sébastian Vettel, n’a pu faire que sept tours. L’australien a été contraint de stopper son monoplace dès son  tour d’installation, à cause d’un nouveau souci avec le bloc moteur. Finalement, il a roulé moins de 15 tours en trois jours. Le pilote russe chez Toro Rosso, Daniil Kvyat, novice sur le circuit,  n’a effectué que huit tours. Seul le revenant japonais Kamui Kobayashi, qui avait quitté la F1 fin 2012, a pu sauver l’honneur du motorise français en bouclant 41 tours dans sa Caterham. Comme si cela ne suffit pas, le directeur des opérations de piste de la Renault Sport F1, Rémi Taffin, n’était pas au circuit vendredi 31 janvier 2014.  Victime d’une crise d’appendice, il s’est fait opérer d’urgence le jeudi 30 janvier 2014 dans la soirée dans un hôpital espagnol. Enfin, le français Jules Bianchi a découvert la nouvelle Marrussia MR03 ayant un moteur Ferrari mais n’a pu faire que cinq tours.

Les pilotes des différentes équipes ont pu roder leurs stratégies et s’amuser par l’occasion. Pour Fernando Alonso Diaz, tout était plaisant dans l’ensemble, surtout que cela faisait déjà longtemps qu’il n’avait plus touché au volant. La satisfaction est la même dans les autres équipes.

LES RESULTATS DE FORMULE 1 C’EST ICI EN VOUS ABONNANT !

Grand Prix de Formule 1 du BrésilLa fin du championnat du monde de course automobile s’annonce à grandes pompes pour cette saison 2013 et sera surtout déterminante pour les différents protagonistes. Seulement, c’est en Amérique du sud et plus précisément dans le pays de Felipe Massa que cette fête mondiale du sport auto connaîtra son apothéose. Il s’agit bel et bien de la tenue du Grand prix du Brésil qui aura lieu du 22 au 24 novembre 2013. Cette 20e et dernière épreuve a un charme particulier si tant est que les pilotes devront batailler dur comme fer pour tirer leur épingle du jeu afin d’améliorer chacun à sa manière sa position dans le classement général. Bien que la succession de l’allemand  J. Button soit lancée, il faut reconnaître sans ambages que c’est lors de cette dernière marche que les amoureux de la course automobile connaîtront le champion de la saison 2013.

Le Grand Prix du Brésil en tant qu’une épreuve du championnat du monde ne manque pas d’intérêt aux yeux des organisateurs et même des fans. Certains amoureux de la course automobile ont vite fait de le baptiser comme étant l’épreuve de l’attribution du titre. L’on se rappelle encore de l’année 2007 où le finlandais Kimi Raikkonen avait créé la sensation en coiffant sur le fil le britannique Lewis Hamilton qui était déjà annoncé comme le futur vainqueur de la saison. A chaque fois, l’épreuve du Brésil réserve des surprises énormes allant des déceptions aux victoires in extremis. Tous les yeux seront de ce fait rivés sur le Grand Prix du Brésil où les principaux acteurs rivaliseront d’adresse.

Le circuit Interlagos de Sao Paulo sera une fois de plus à l’honneur lors de cette dernière marche du championnat du monde de la course automobile. Depuis 1973, ce circuit n’a cessé d’éblouir les pilotes du fait de son tracé qui part à l’inverse d’une montre. Les automobilistes vont devoir balayer tous les 71 tours du circuit sans oublier les 15 virages qui serpentent ce dernier. Il va falloir pour les uns et les autres de parcourir dans une combativité inouïe une distance totale de 4,309 km. Les tribunes du circuit seront alors pleines à craquer au vu de l’effervescence que présente cette épreuve. Pourquoi ne pas s’attendre à une belle course ? De toutes les façons, le circuit offre toutes les garanties d’un parcours qui sera sans doute une étape à ne manquer sous aucun prétexte.

La question qui reste par contre perchée sur les bouches des fans de la course automobile est de savoir si l’allemand Sebastien Vettel sera détrôné lors de cette épreuve. Les résultats de ce dernier lors des épreuves précédentes en disent tout. On comprend dès lors pourquoi une certaine presse mondiale l’a baptisé l’oiseau de la nuit. Sauf en cas de chute, l’allemand sera sacré pour une énième fois dans le championnat du monde. Seulement, il ne faut pas vendre cher la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Cet adage met en garde tous ceux qui se sont lancés dans le jeu des pronostics. Le Grand Prix du Brésil sera en tout cas décisif.

LE GRAND PRIX DE FORMULE 1 DU BRESIL, C’EST BIENTOT. ABONNEZ-VOUS MAINTENANT ET REGARDEZ LA FORMULE 1 EN DIRECT !

Grand Prix Formule 1 Etats-UnisLe pays de l’oncle Sam connaitra dans les jours qui viennent l’une des meilleures épreuves du championnat du monde automobile. Du moins, le Grand Prix de Formule 1 des Etats Unis va tenir en haleine tous les fans de la course automobile sans exception. L’Etat du New Jersey retiendra toute l’attention possible du monde en vue du Grand Prix des Etats Unis qui va se dérouler ce 17 novembre 2013. Le théâtre de cet événement d’envergure internationale sera sans doute le circuit des Amériques. Il faut entre temps signaler que nous en serons fort heureusement à la 896e épreuve de cette coupe du monde automobile.

La succession de Lewis Hamilton sera lancée lors de cette épreuve dans le fameux Circuit des Amériques d’autant plus que ce dernier est le tenant du titre engrangé l’an dernier alors même que le grand Prix signait son retour après trois ans d’interruption. Autrement dit, les pilotes ne pourront atteindre des résultats positifs que si et seulement s’ils auront parcouru les 56 tours dans un circuit de 5,513 km. Par ailleurs, il est important d’indiquer que la distance complète de cette course avoisine les 340 km. Pourtant ce ne sera pas également facile de battre le record retenu par le britannique Lewis Hamilton depuis la dernière course. L’une des plus grosses particularités de cette course est qu’elle incarne le 19e Grand Prix de la saison en ce qui concerne la formule 1. C’est dire en quelque sorte que la place d’Austin aux Etats Unis sera pleine à craquer au vu de la forte mobilisation qui entoure cet événement.

Le Grand Prix des Etats Unis 2013 sera caractérisée par son déroulement qui va s’étendre à 3 journées de compétition de très haute facture. De ce fait, il faut reconnaitre que les Essais libres vont se dérouler à partir de la journée du vendredi 15 novembre o 9 heures très précises. Nous noterons que les organisateurs ont prévu deux séances lors de ces essais libres. Par contre, la journée du samedi sera marquée par la tenue de la troisième séance des essais libres.

La suprématie de Sebastien Vettel dans le championnat du monde de course automobile lors de ces dernières épreuves connaitrait-il un frein lors du Grand Prix des Etats unis ? La question mérite d’être posée si tant est que les uns et les autres ont déjà prédit l’écrasante victoire du britannique Lewis Hamilton qui a fait du circuit des Amériques sa spécialité.   Toutefois, il faut compter sur le sursaut d’orgueil des jeunes pilotes qui pourront créer des surprises énormes à l’instar du brésilien Felipe Massa ou encore de l’étoile montante de la course automobile en la personne du finlandais Kimi Raikonen. Par ailleurs, les pilotes auront à affronter en plus une étape supplémentaire dans la magnifique ville de New York par rapport à l’édition précédente. Le titre de champion du monde devrait normalement se jouer lors du circuit des Amériques aux Etats Unis. Et parmi les écuries les plus attendues, il ya tout d’abord la McLaren-Mercedes, ensuite Red bull et enfin Lotus.

SUIVEZ TOUT LE GRAND PRIX DE FORMULE  1 DES ETATS-UNIS EN VOUS INSCRIVANT ICI !

Grand Prix Formule 1 Abou DhabiEn date du 1er au 03 novembre 2013, les amateurs de la Formule 1 auront une fois de plus la chance de vivre l’une des plus belles courses de l’année aux Emirats Arabes Unis. Et bien voilà une nouvelle occasion pour les différents protagonistes de battre le record mondial engrangé en 2009 et détenu par l’allemand Sébastien Vettel après avoir parcouru la distance à moins de 2 heures de temps et plus précisément 1 :40.279. Le Grand Prix Etihad Airways d’Abu Dhabi sera sans doute un événement exceptionnel au vu des forces en présence et surtout de la qualité du circuit Yas Marina que nous proposent les organisateurs. La succession du finlandais Kim Raikohnen de l’écurie Lotus Renaud est de ce fait lancée lors de ce challenge mondial.

La course automobile des Emirats arabes unis est en quelque sorte une épreuve incontournable du championnat du monde de formule 1 pour cette saison 2013. Elle se distingue fortement des autres courses par le fait qu’elle débute en plein jour pour connaitre son apothéose dans la nuit tombante. On comprend dès lors pourquoi les observateurs l’ont qualifié de Grand prix du soleil couchant. C’est tout ce charme qui amène surement les uns et les autres à porter un intérêt particulier sur le Grand Prix 2013 d’Abu Dhabi aux Emirats arabes unis. Les pilotes auront alors à effectuer 55 tours sur une distance de la course qui avoisine les 305 kilomètres. Le public ne manquera pas de faire la fête durant cette course automobile au vu des activités hors Grand Prix à l’instar des concerts animés par des artistes de renommée internationale.

Toutes les écuries seront à l’ordre du jour et le public a déjà une idée sur les prix des billets de ce Grand Prix d’Abou Dhabi. De ce fait, il faut signaler que les prix vont varier entre 450 euros et 892 euros selon l’intensité de la compétition qui se déroulera 3 jours durant. Le programme prévoit sans doute des essais de qualification lors des deux premières journées pour une finale inédite qui se tiendra le dimanche 03 novembre 2013. Parmi les équipes les plus en vue de cette course automobile, nous avons au premier rang Red Bull- Renaud en tant que l’écurie la plus titrée du circuit. Dans un second plan, il est fort probable que McLaren Mercedes se distingue à nouveau dans cette course avec son talentueux pilote Lewis Hamilton.

Pour faire bref, le Grand Prix Etihad Airways d’Abu Dhabi promet un spectacle de très haute facture pour les amoureux du sport automobile. La FIA ne manque plus depuis 2009 de remettre ce circuit dans le calendrier du championnat du monde juste parce que son circuit est parmi le cercle très fermé des circuits les mieux tracés. Avec l’apparition de nouvelles écuries aux dents longues, on se demande bien si cette énième épreuve du championnat du monde automobile ne nous réserve pas d’énormes surprises. La 5e édition de cette fête mondiale du sport automobile va peut être un bref aperçu sur le potentiel vainqueur de la saison.

VOUS ETES FAN DE F1 ? N’EN MANQUEZ PAS UNE SECONDE ET REGARDEZ LE GRAND PRIX DE FORMULE 1 D’ABOU DHABI EN DIRECT !

Grand Prix Formule 1 IndeLe championnat du monde de Formule 1 2013 est inéluctablement entrain de se rapprocher de l’extinction de ses lampions, et le Grand Prix de Formule 1 d’Inde figure cette année encore parmi les dernières étapes du tour. Il débutera le 25 octobre 2013 pour se clôturer 27 du même mois. Lorsqu’on essaie de faire un rétrospectif vers le déroulement de cette étape pour les années précédentes, on sait le sérieux avec lequel les participants amorcent la compétition dès la phase d’essais, qui détermine le classement à adopter au départ de la course le jour-j.

Le Buddha International Circuit long de 5.125 km avec une distance totale à parcourir égale à 307.249 km, et ses 16 virages va faire l’objet d’une conquête, œuvre de pilotes intrépides et toujours aussi avides de victoire.

Les organisateurs ont voulu désormais placer le Grand Prix de Formule 1 d’Inde au mois de mars, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec le climat, mais plutôt à cause des problèmes financiers. Selon Bernie Ecclestone le grand argentier de la Formule 1, la roupie a subi une très forte dévaluation, qui ne permet pas la viabilité du Grand Prix d’Inde pour 2014, et du coup, les ardeurs et appétits sont tous tournés cette année vers le podium, qui restera vide pendant une saison, et l’histoire devra retenir que le précédent a connu une effervescence digne d’un événement d’envergure.

Bernie Ecclestone est resté très sceptique lorsqu’il le disait, parce qu’en réalité, il est moins sûr que le Grand Prix d’Inde reprendra d’aussitôt. Une chose est certaine, cela n’enlèvera en rien l’engouement avec lequel les compétiteurs sont entrain de préparer le tournoi. Si à Singapour les choses se sont vite éclaircies avec l’éclatante victoire de Sebastian Vettel, qui est d’ailleurs le tenant du record de ce circuit d’Inde, l’on ne saurait lire dans la boule de Crystal et déjà donner des pronostics sur les potentiels vainqueurs. Au contraire, le Grand Prix d’Inde va cette fois encore faire montre d’énormes surprises, selon les chroniqueurs et observateurs avertis de la Formule 1.

Que ce soit Fernando Alonso avec sa Ferrari, l’insatiable Sebastian Vettel (RedBull) qui a pris le nom d’ « oiseau de la nuit » à Singapour ou Mark Webber qui en ce moment sont au top de la forme, que Kimi Raïkkonen, Daniel Ricardo ou RomainGrosjean, qui font face à quelques difficultés ces derniers temps, il ne serait pas sage de pouvoir faire des pronostics déjà callés, parce que tout est encore possible  avant cette course d’Inde.

Pour les nombreux fans de ce pays comptant parmi les plus peuplés de la planète, cet événement est unique en son genre en termes de mobilisation. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour que dans deux ans, l’on revienne encore vivre ce tour d’Inde si excitant. L’on compte donc sur les organisateurs pour faire de cette édition, un véritable succès, pouvant constituer une caution significative aux yeux des responsables de la FIA, pour que le moment venu, l’on ne tergiverse plus à reprendre le Grand Prix d’Inde.

REGARDEZ LE GRAND PRIX DE FORMULE 1 D’INDE EN STREAMING EN VOUS INSCRIVANT ICI !

Grand prix de formule 1 du JaponParmi les étapes du championnat du monde de Formule 1 à venir, figure en pôle place le Grand Prix de Formule 1 du Japon, une étape très importante qui rapprochera tous les coureurs de la dernière étape pour le compte de l’année 2013. Déjà les langues se délient pour faire des pronostics moins fous, il est vrai, qu’en début de saison. Car après les multiples courses déjà disputées à plusieurs endroits du monde, les tendances commencent à se dessiner quant au potentiel vainqueur final du titre. Il y aura avant l’étape du Japon, celle de Corée toute à côté, qui livrera ses résultats. L’étau se ressert autour de Sebastian Vettel, que tout le monde voudra battre, parce que pour l’instant, il présente d’énormes chances de remporter le titre pour ce tournoi de 2013. Il a surclassé lors du Grand Prix de Singapour, le pilote de Ferrari Fernando Alonso, en prenant la première place du championnat. Mais tout n’est pas encore joué, et la course qui se déroulera sur le magnifique circuit de Suzuka cette année encore connaîtra la participation de la fine crème des pilotes de Formule 1 du moment. Ce circuit jusqu’à il y a très peu de temps, a fait couler beaucoup d’encre et de salive, quant à la prolongation de son mandat pour l’organisation des Grands Prix jusqu’en 2018 au Japon. Cette décision arrive grâce à l’action conjointe de la Formula One Management et la société Mobility Land, une filiale de Honda qui est la gestionnaire du circuit de Suzuka, auprès de la FIA représentée par le multi milliardaire Bernie Ecclestone. Plusieurs coureurs ont déjà confirmé leur participation à ce tournoi du Japon, mais nous attendrons de voir d’abord l’un d’entre eux, le finlandais Kimi Raïkkonen, qui a subi un choc au niveau de son dos, lors du Grand Prix de Singapour. Sa participation sera confirmée certainement après le Grand Prix de Corée qui se tiendra du 04 au 06 octobre 2013. L’on se souvient qu’en 2011, Sebastian Vettel remportait le Grand Prix du Japon à bord de sa RadBull, alors qu’il ne restait que 5 courses pour la fin de la saison. Alonso avait été victime cette fois-là d’une sortie de piste, en s’accrochant sur la Lotus de Kimi Raikkonen. Cette année encore, le combat s’annonce très rude entre Alonso le « revanchard » et Sebastian Vettel, qui est en phase de prendre la tête du classement mondial cette année. Cependant Fernando Alonso est conscient que tout reste faisable. Le public qui sera dans les gradins du Circuit de Suzuka, va vibrer dans tous les sens, au rythme des coups d’accélérateurs des bolides complètement en furie, et les pilotes vont véritablement se lâcher pour ramasser des points très importants à cette étape de la compétition. Très réputé pour son taus de participation, le grand Prix du Japon se surpassera certainement cette saison encore, pour le plus grand bien des organisateurs qui n’en demandent pas moins, après avoir bataillé dur pour maintenir ce Grand Prix dans les étapes du calendrier du championnat du monde de Formule 1 pour 5 ans encore.

LE GRAND PRIX DE FORMULE 1 DU JAPON, C’EST ICI EN DIRECT !

Grand Prix de Formule 1 de CoreeDu 04 au 06 octobre 2013, aura lieu le Grand Prix de Formule 1 de Corée, dans un Korea International Circuit qui a déjà refait sa toilette, pour accueillir majestueusement l’événement à connotation mondiale.

Toute la brochette de stars des engins ultra rapides seront de la partie, avec leurs coups de pédales fabuleux, qui créent toujours la sensation dans les pistes de courses. Le bruit des pneus des bolides de toutes les écuries traditionnelles se fera encore entendre, lorsqu’ils dévoreront le bitume humide qui a connu quelques dernières retouches.

Le Korea International Circuit qui a connu sa première course pour le compte du Championnat du monde de Formule 1 en 2010, s’étend sur 5.615 km, avec un nombre de 55 tours à effectuer pour réaliser le tour complet, sans compter les 18 virages. Jusqu’ici, la distance de course s’élève à 308.630 km et Sebastian Vettel en est le tenant du titre.

Le Grand Prix de Corée intervient à la suite du Grand Prix de Singapour, qui s’est tenu du 20 au  22 septembre, et qui a donné au public de vivre un spectacle riche en sensations, avec un seul nom qui est passé sur toutes les lèvres, « Sebastian vettel », qui à cette occasion a reçu tous les surnoms, parmi lesquels celui d’ « oiseau de nuit ». Celui là, il le doit au fait que de jour comme de nuit, il a maîtrisé le circuit, en effectuant le moins d’arrêt possible. Il a ainsi survolé les 55 tours de ce circuit et franchi la ligne d’arrivée sous une pluie d’applaudissements. Le dimanche 06 octobre, Vettel a signé sa 33ème victoire depuis le début de sa carrière, en battant le compteur de Fernando Alonso. La course qui s’est déroulée dans la nuit a permis de démontrer une fois de plus l’efficacité de Sebastian Vettel.

L’étape de du Grand Prix de Corée 2013, qui se prépare, s’annonce vertigineuse, avec en lice les plus grands pilotes de l’heure, dont la plus part voudront prendre leur revanche pour cette édition qui rendra le championnat du monde de Formule 1 à 5 Grand Prix de la fin, ils ne manqueront donc pas de hargne pour se faire une place au soleil.

La presse fait déjà état de certaines informations relatives à des possibles indisponibilités de certains coureurs comme Kimi Raïkkonen, qui a pourtant fait profil haut à bord de sa Lotus. Le finlandais a bien talonné Vettel durant le Grand Prix de Singapour mais il a eu d’énormes douleurs dans son dos qui sont à même de l’handicaper pour cette étape de Corée.

La plus part des chroniqueurs prédisent une rude compétition pour battre en brèche les performances de Sebastian Vettel. Ferdinand Alonso qui vient justement d’être dépassé au classement par l’allemand, cherchera à reprendre sa position sur le plan mondial. Quant à Mark Webber, il sera certainement d’attaque pour combattre avec les autres grands pilotes. Il y aura également GrosJean et sa Lotus qui cette fois-ci n’aura pas de panne durant la course, comme c’était le cas à Singapour.

REGARDEZ LE GRAND PRIX DE FORMULE 1 DE COREE SUR NOTRE SITE !

Grand prix Formule 1 Monaco RosbergL’une des étapes les plus disputées lors du championnat du monde de Formule 1 de chaque année est à n’en point douter, le Grand Prix de Formule 1 de Monaco. Cette année, il s’est tenu du 23 au 26 mai dernier, dans la Principauté qui présentait une allure de grands jours, après des mois de relooking effectués par un nombre important d’ouvriers, pour faciliter la pleine participation à la fois des coureurs et nombreux spectateurs venus de tous les coins de l’Europe pour encourager leurs idoles.

Dès l’entame de la course les coureurs se sont lancés sans plus rien attendre sur ces 3,34 km, en sachant justement qu’il y avait 78 tours à effectuer. Le circuit de Monaco à cause de son étroitesse est très compliqué pour les pilotes qui veulent effectuer des dépassements, mais l’Allemand Nico Rosberg  très en forme qui commence la compétition en pole position, va mener les débats jusqu’au bout, à bord de sa Mercedes. Heureuse coïncidence pour ce coureur qui se sentait à domicile et donc plus confiant apparemment, puisqu’il a grandi ici à Monaco. Les deux Red Bull de Sebastian Vettel de même nationalité que lui et Mark Webber d’Australie n’ont pas pu l’inquiéter ce jour, car il avait visiblement le vent en poupe.

En ce 26 mai 2013, Rosberg signe une deuxième victoire après celle du Grand Prix de Formule 1 de Chine en 2012. Quelle n’a pas été la joie de Keke Rosberg le père de l’autre, lui-même ancien pilote et vainqueur du Grand Prix de Formule 1 de Monaco, lorsqu’il prenait dans ses bras son « champion » de fils ? L’émotion était à son comble, devant une foule immense de spectateurs totalement émerveillés par les coups d’accélérateurs vigoureux de ce pilote que les pronostics d’avant course ne classaient pas à cette position.

C’est véritablement un exploit à mettre à l’actif de l’endurance et surtout de la clairvoyance de ce sportif polyvalent sur cette piste qui a connu en cette étape, de nombreux incidents, des sorties de piste et même des accrochages sérieux entre les engins de plusieurs pilotes. Le cas de la ferrari du Brésilien Felipe Massa est assez évocateur, suite à sa sortie de piste au 38 ème tour. L’accrochage entre la Lotus de du français Romain Grosjean et la Toro Rosso de Daniel Ricciardo est survenu quant à lui entre le 62ème et le 66ème tour. Cette faute lui a directement value une pénalité de 10 places pour l’étape suivante qui était celle du Canada.

Une course émaillée de multiples incidents, qui par contre n’ont pas réussi à lui ôter toute son authenticité, son intensité et surtout son attractivité, au vu de l’important arsenal de spectateurs présents dans les gradins de ce circuit ce jour, ainsi que ceux scotchés devant leur petit écran et ordinateur à la maison. Rimi Räikkönen a manqué de peu d’être dans le trio de tête de cette course, n’eut été son arrêt à quelques mètres de l’arrivée pour un changement de roue qui lui a porté préjudice. A l’issue du Grand Prix de Formule 1 de Monaco, le classement mondial ne subit pas de grands changements, avec un duo de tête constitué de Vettel et Alonso.